↑
↓

Le Figaro Magazine: "La Reine Cecilia"

"SON ETONNANT CAMION-MUSEE
Une idée étonnante qui montre combien Cecilia Bartoli a le sens du partage, tout en sauvant la rigueur de son art. Pas une faute de goût, dans ce musée ambulant consacré à la Malibran, qui l'accompagne sur ses lieux de récital, grâce à la Fondation qu'ell a créée à Zurich. "So chic", a écrit Vivienne Westwood sur le livre d'or. Rarement un camion aura été à pareille fête : le TGX de MAN est tendu de soie jacquard noire, écrin pour les objets accumulés par Bartoli en vingt ans. A l'origin, un portrait de la Malibran que lui offrit Christopher Raeburn, son producteur chez Decca, pour ses débuts en Rosine du Barbier de Séville, rôle qui marqua aussi ceux de la Malibran. Ensuite, la collection prit forme : bijoux, musique et dessins signés de la diva, affiches, tout un petit trésor dont une des pièces maîtresses est une lettre de Rossini à Pauline Viardot, soeur de la Malibran et splendide cantatrice elle aussi. En tout, une quarantaine d'objets, des pipes et théières en porcelaine, avec la star en médaillon, au bracelet de La Cenerentola. L'aventure est loin d'être finie, car si sa venue à Paris a permis à Bartoli de rencontrer l'un des descendants de la Malibran, qui a sans doute quelques nouvelles merveilles pour elle, les visiteurs, eux continuent d'affluer: Plus de 5.000 à Paris en une semaine, 1400 à Madrid en una journée, ce qui est considérable, vu la taille du camion et le caractère confidentiel du sujet: une ode à la grace."
Jacqueline Thuilleux

12/19/2007